FAM F-City H2
FAM F-City H2

Le spécialiste des petites séries automobiles FAM poursuit son offensive. Après avoir produit depuis un peu plus d’un an quelque 80 exemplaires du quadricycle lourd FAM F-City, la société basée à Exincourt élargit son horizon. Elle lui ajoute une version homologuée cette fois en catégorie « M1 ». Autrement dit, comme une automobile, avec notamment le passage obligatoire au crash-test. Ceci a imposé notamment l’adoption d’un châssis renforcé. Pourquoi s’astreindre à de telles contraintes ? S’affichant d’emblée à 25 000 € avec ses batteries sophistiqués (lithium ferro-phosphate), la FAM F-City se destine avant tout aux flottes et à l’auto-partage. De fait, cette nouvelle homologation permet d’élargir son rayon d’action. Elle lui donne accès aux voies rapides et autoroutes interdites à tout quadricycle.

La FAM F-City a désormais droit au bonus

Par ailleurs, l’argument est aussi d’ordre économique. A l’heure ou les « vraies » automobiles électriques sont subventionnées à hauteur de 5 000 €, les primes ADEME équivalentes pour les mini-voitures, sans ou avec permis sont sur le point d’être supprimées sans autre forme de procès ! Une curieuse manière de récompenser les efforts de l’industrie du quadricycle. Elle propose pourtant une alternative électrique depuis bien plus longtemps que les « grandes » marques… Au-delà de ce débat, FAM a en outre conclu un accord avec Gérard Perissel et son projet de véhicule de loisirs Sprite. Nous vous en avions parlé dans notre numéro 8. L’homologation est en cours, pour un lancement au printemps prochain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici