Toyota i-ROAD

Après Grenoble, Tokyo. C’est assez logiquement que le Toyota i-ROAD trouve un terrain d’expérimentation dans sa contrée natale, le Japon. En plus du système d’auto-partage récemment mis en place à Grenoble avec des Toyota i-ROAD et des Coms, tous deux électriques et sans permis, le constructeur a décidé de renouveler l’expérience à Tokyo, autour de Toyota City. Mis en place en coopération avec Park24, exploitant de parkings au Japon, ce service reprend le système logistique de Toyota, déjà implanté dans l’Isère et dénommé Ha:mo.


Lancée depuis le 10 avril, cette expérimentation se poursuivra jusqu’à la fin du mois de septembre 2015. Cinq i-ROAD (contre trente-cinq à Grenoble) seront mis en service, dans un système qui ressemblera fort à celui de Grenoble dans son organisation. Il sera toujours possible d’effectuer des allers simples mais les Tokyoïtes devront se contenter de seulement cinq stations contre vingt-sept en Isère. Les tarifs seront voisins, avec une facturation de 412 yens (soit 3 €) au quart d’heure. La durée maximale du prêt est de deux heures et demie et une formation à la conduite de l’i-ROAD est obligatoire avant l’inscription au service.

Les Toyota i-ROAD à Tokyo

Quoique esthétiquement identiques à ceux proposés à Grenoble, les i-ROAD mis en service à Tokyo seront légèrement différents techniquement, contraintes d’homologation obligent. Ainsi, ils ne disposeront que d’une places et auront une vitesse de pointe de 60 km/h, contre deux places et 45 km/h en France.

Source : Toyota

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici