Le plus intriguant des projets de quadricycle léger électrique poursuit sa route, avec en vue une production et une commercialisation à l’horizon 2014. Pour ce faire, la société Eon Motors à l’origine de la Weez s’apprête à entamer la fabrication de son véhicule à Malijai, dans les Alpes de Haute Provence.

Il lui faut toutefois trouver un million d’euros supplémentaires pour parvenir à lancer son activité de manière satisfaisante. Ce qui explique le choix fait tout dernièrement par Eon Motors, qui s’est lancé en toute simplicité sur le marché boursier ! En effet, 10 000 actions ont été mises en vente le 14 novembre dernier, au prix de 4,35 € l’unité, au bénéfice de la valorisation de l’entreprise, estimée désormais selon nos confrères du site «www.boursier.com » à 3 millions d’euros.

Eon Motors entend lancer bientôt la production de sa Weez

Reste pourtant une double inconnue : comment vendre sur notre marché un quadricycle léger à 3 places, homologable techniquement mais caduque sur le plan du permis et de l’usager ? Et pas quel miracle Eon Motors parviendrait à tenir le prix de vente annoncé de 8 990 € batteries incluses, quand même la Noun chinoise vaut couramment deux à trois mille euros de plus ?
On vous reparle de tout cela dès que possible, avec l’interview de Denis Mergin, PDG de la petite société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici