Les visiteurs du Mondial de l’Auto ont pu les remarquer discrètement sur le stand Aixam : la marque s’apprête à doubler sa gamme de VSP « thermiques » (entendez « diesel » !) par des « e-Aixam » à motorisations électriques. A vrai dire, ce n’est pas la première fois qu’Aix-les-Bains propose ce genre d’initiative : outre les Mega Multitruck et e-Worker ainsi équipés, on compte aussi la berline City (sur base Crossline), qui marie batteries lithium-ion et puissance de quadricycle lourd. Sans parler de prototypes qui avaient été dévoilés ça et là dans le passé, sur base 325i ou A540… Cette fois, le basculement vers les batteries lithium semble se faire pour de bon pour des véhicules à destination des particuliers, à fortiori en « sans permis », ou l’offre de modèles « tourisme » est relativement limitée (Estrima, Little, Renault).

Les e-Aixam carburent au lithium

L’avantage du couple électro-chimique lithium-ion étant ici avant tout de réduire le surpoids du aux batteries, l’autonomie restant modeste (75 à 100 km annoncés), mais cohérente avec les besoins de la majorité des utilisateurs de VSP. Même si chacun sait que les particuliers acheteurs de véhicules électriques restent fort peu nombreux, faute d’infrastructures… et souvent de coût, aussi bien à l’achat que lorsqu’il faut remplacer au prix fort les batteries usagées. Sur ce plan, Aixam se calque intelligemment sur Renault : celles-ci seront louées (à partir de 49 € par mois), avec une entrée de gamme City annoncée à 11 999 € (2 000 € de plus qu’un diesel)… Le Coupé est également disponible en électrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici