Renault Twizy
Le Renault Twizy bénéficie du bonus écologique pour quadricycles

Le Renault Twizy est un quadricycle électrique. Il est disponible en version sans permis ou quadricycle lourd et se distingue par son style original. C’est le seul modèle de cette catégorie produit par un grand constructeur automobile.

En lançant le Twizy, Renault a surpris son monde. C’est en effet la première fois qu’un grand constructeur automobile s’attaquait au marché des quadricycles. Ce modèle au look original est disponible en deux versions. Le Renault Twizy 45 appartient à la catégorie des voitures sans permis, limitée comme son nom l’indique à 45 km/h. le Renault Twizy 80 peut quant à lui atteindre 80 km/h et est homologué en quadricycle lourd. L’un ét l’autre sont uniquement disponibles en version électrique. La batterie au lithium n’est pas venue avec l’auto, elle est l’objet d’une location. La souscription se fait sous la forme d’un forfait mensuel, un peu comme pour un téléphone mobile.

Le Renault Twizy, un OVNI parmi les quadricycles

Alors que la plupart des quadricycles cherchent à ressembler le plus possible à des voitures en réduction, le Renault Twizy s’en distingue clairement. Etroit, il propose deux places en tandem. Autre originalité : les portes sont optionnelles. Tout cela donne un aspect singulier à l’engin, qui mise sur la couleur pour séduire. Uniquement disponible en version deux places au lancement, il a vu par la suite arriver une version utilitaire. Ce Twizy Cargo sacrifie sa place arrière au profit d’un espace de chargement.

Les grandes dates :

Septembre 2009 : Au Salon de Francfort 2009, Renault annonce sa future gamme de véhicules électriques sous la forme d’une série de quatre concept-cars. Parmi eux, le Twizy Concept est sans conteste le plus extraterrestre du lot.

Mars 2010 : Renault revient au Salon de Genève avec une nouvelle exécution de son concept-car Twizy. Sur cette deuxième version, les roues se découvrent, l’allure générale se rapproche du futur modèle de série.

Octobre 2010 : Renault dévoile à domicile la version définitive du Twizy, au Mondial de l’Automobile de Paris. Plusieurs décorations sont présentées, qui ne seront pas toutes reprises en série.

Mars 2012 : Commercialisation du Renault Twizy en trois finitions : Urban, Color et Technic

Avril 2012 : Pour le Cannes Shopping Festival, le créateur de mode Christophe Guillarmé a réalisé trois Twizy : un Maori, un Glam Rock et un façon python bleu. Aucun n’a été commercialisé.

Août 2012 : Elia, spécialiste allemand du tuning sur base Renault se penche sur le Twizy. Catalogue complet d’accessoires (jantes, kits carrosserie, boîtier pour augmenter les performances…).

Octobre 2012 : Parrains du Twizy pour souligner son côté branché, David et Cathy Guetta ont signé un modèle spécial pour le Mondial de l’Automobile de Paris 2012. Celui-ci mêle une robe rouge et chrome à des diodes lumineuses dans les portes. Renault livre aux Pompiers de Paris un Twizy, qui sert avant tout de liaison entre casernes. Ce modèle est aussi et surtout un prototype de Twizy Cargo utilitaire, commercialisé quelques mois plus tard. Enfin, l’artiste italien Paolo Gonzato décide de prendre un Twizy pour base de son œuvre. Décoré de losanges multicolores, celui-ci s’inspire du tableau de Picasso l’Arlequin.

Novembre 2012 : A l’occasion du Salon du Chocolat à Paris, un Twizy est confié au pâtissier Pierre Hermé. 1700 macarons recouvrent la carrosserie du quadricycle, ce qui correspond à 23 kg de douceurs !

Avril 2013 : En Formule 1, le KERS qui permet de récupérer l’énergie cinétique au freinage pour la restituer en boost, a fait son apparition en 2011. Greffé sur le Twizy Z.E. R.S. F1 Concept affublé d’ailerons et de pneus slicks, il assure un 0 à 100 km/h en 6 secondes, comme une Mégane R.S..

Juin 2013 : Renault ajoute une version utilitaire, Le Twizy Cargo sacrifie la place arrière pour offrir une zone de chargement.

Octobre 2013 : Alliance oblige, Nissan a repris à son compte le Twizy, sur lequel il a apposé son badge. Renommé New Mobility Concept, ce modèle annoncé dès novembre 2010 fait les beaux jours d’un service d’autopartage au Japon, dans la ville de Yokohama.

Décembre 2013 : Après Paolo Gonzato, c’est au tour du plasticien néerlandais Jacques Tange de décorer un Twizy. Peint sur le thème de la nature, ce modèle a été vendu aux enchères pour une œuvre caritative.

Décembre 2014 : Renault travaille avec l’EIGSI, école d’ingénieurs à la Rochelle, sur un prototype de Twizy à six roues dénommé Velud. La plateforme arrière est facilement interchangeable, pour ne pas perdre de temps en chargement et déchargement.

Février 2015 : la gamme évolue, avec les finitions Life et Intens qui remplacent celles du lancement.

Avril 2015 : En complément des Bolloré BlueCar, les services d’autopartage mis en place par Bolloré accueillent des Twizy. C’est le cas à Bordeaux (BlueCub) et à Lyon (BlueLy). Le spécialiste britannique de l’ambulance M&L présente sa version du Twizy Cargo. Son but : arriver le plus vite possible sur les lieux d’un accident grâce à sa taille menue.

Mai 2015 : Pour rouler dans Londres, Sir Stirling Moss, un des plus grands pilotes du vingtième siècle s’offre un Twizy. Celui-ci est peint du même vert que les Aston Martin que Moss pilotait dans les années 1950 et l’immatriculation est à ses initiales.

Mars 2016 : le Twizy s’exporte au Canada, dans une version bridée à 40 km/h

Mai 2016 : Le Twizy s’exporte en Corée du Sud, sous la marque Samsung.

Janvier 2017 : Renault propose la plateforme du Twizy en open source sur le site OSVehicle.

Le Renault Twizy dans Génération sans Permis :

Commandez les anciens numéros dans la boutique en ligne Génération sans Permis

N°15 : essai du Renault Twizy 45 Technic
N°16 : essai du Renault Twizy 80 Technic, dossier design
N°27 : compartif du Renault Twizy Cargo face aux Ligier Pulse 4 et Comarth T-Truck, rétrospective Twizy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici