A la Une de GSansPermis
Une nouvelle législation pour les voitures sans permis

La réglementation européenne concernant les quadricycles évolue. Dimensions, masse, caractéristiques moteur… Cette norme revue et corrigée va nécessairement apporter quelques chamboulements dans le paysage des voitures sans permis. En voici les principales nouveautés.

Principale nouveauté de cette nouvelle norme : le législateur a décidé de rehausser la limite de masse pour les voitures sans permis à 425 kg. Qui dit poids en hausse dit également moteur un peu plus à la peine. Pour compenser, la nouvelle réglementation fixe la limite de puissance à 6 kW (soit 8,2 ch) contre 4 kW (soit 5,4 ch) auparavant. A côté de ces nouveautés qui laissent plus de latitude aux constructeurs, Bruxelles a ajouté de nouvelles contraintes : il apparaît désormais une limite de cylindrée pour les moteurs Diesel, de 500 cm3.

Les moteurs essence ne doivent toujours pas dépasser les 50 cm3, une capacité bien trop faible pour assurer une fiabilité décente, ce qui explique l’absence de ce type de motorisation sur le marché. Autre nouveauté : les quadricycles légers devront désormais respecter certaines dimensions extérieures : pas plus de 3 m de long, 1,50 m de large et 2,50 m de haut. De même, le nombre de places à bords est désormais strictement limité à deux.

Voitures sans permis : de nouvelles règles

Du côté des quadricycles lourds, les changements sont nettement moins contraignants. Rien ne change au niveau des moteurs : puissance toujours limitée à 15 kW (20,4 ch) et pas de limitation de cylindrée. Par contre, la vitesse devra désormais être bridée à 90 km/h. Les dimensions sont également limitées, avec une longueur qui ne peut dépasser les 3,70 m. les autres cotes sont identiques à celles des quadricycles légers. Enfin, le nombre de places est désormais limité à quatre. En contrepartie de ces nouvelles normes, la limite de masse est rehaussée à 450 kg, et même 600 kg pour les utilitaires, contre respectivement 400 kg et 550 kg auparavant.

Entrée en vigueur au 1er janvier 2016 pour les quadricycles lourds, l’application de cette nouvelle directive UE 168/2013 ne s’appliquera qu’à partir du 1er janvier 2017 pour les quadricycles légers (voitures sans permis). Dans tous les cas, ces deux dates ne s’appliquent qu’à l’homologation des nouveaux types de véhicules. En clair, un modèle homologué sous l’ancienne réglementation pourra encore être commercialisé même après ces dates fatidiques. En effet c’est un an après l’introduction de cette nouvelle législation (soit le 1er janvier 2017 pour les quadricycles lourds et le 1er janvier 2018 pour les quadricycles légers) que les modèles ne correspondant pas aux nouvelles exigences devront être retirés du catalogue. Voilà qui sera à l’origine de nombreuses évolutions techniques, tant les modèles respectant le nouvelle directive sur tous les critères sont rares sur le marché.

Article complet à venir dans Génération sans Permis n°30

Source : directives UE

A propos de l'auteur

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Champs requis *

A PROPOS
Génération Sans Permis existe depuis 2009, c’est l’unique magazine d’informations dédié à tous les véhicules sans permis. Génération Sans Permis est la revue de tous les utilisateurs de «VSP», offrant tous les 3 mois une information aussi complète et objective que possible. On y retrouve : les essais et comparatifs des nouveaux modèles de véhicules sans permis ; un guide d’achat de tous les véhicules sans permis du marché ; la cote de l’occasion des véhicules sans permis ; l’actualité du marché de la sans permis ; le prix du neuf de tous les véhicules sans permis