BELLIER B8
BELLIER B8

Aujourd’hui propriété de l’équipementier aéronautique Sermat, Bellier a commencé son activité en 1968, en construisant des voitures pour enfant, destinées à l’apprentissage de la sécurité routière. Le Veloto, véhicule sans permis à moteur Solex qui se démarre en pédalant, est sorti en 1976. La première voiturette date de 1980. En attendant une déclinaison électrique, la B8 est maintenant proposée en une charmante version cabriolet,
unique sur le marché.

Bellier B8 – à partir de 13.690 €

Lancée au début de l’année 2015, la Bellier B8 a pris la suite de la Jade, vieillissante et
au dessin peu équilibré. Echaudé par les problèmes de qualité sur les carrosseries
fabriquées en Chine de ce dernier modèle, le constructeur vendéen a décidé de
rapatrier toute la production en France, les coques étant désormais fabriquées à
la Mothe-Achard chez Gréau Polyester, à quelques encablures de l’usine de Talmont
Saint-Hilaire. Si elle charme par ses faux airs de Fiat 500 (dont elle reprend les phares et rétroviseurs), la B8 apparaît un peu trop menue pour une partie de la
clientèle. Comme chez Casalini, la coque en polyester permet toutes les fantaisies
quant aux couleurs. Une version électrique est en cours de développement. Depuis
le passage à la norme Euro 4 et le retrait de Yanmar du marché de la voiture sans
permis, Bellier s’est tourné vers Lombardini pour la fourniture des moteurs. Avec à la
clé un renchérissement du tarif. Voilà pourquoi la Série B d’entrée de gamme
a été abandonnée, car insuffisamment compétitive par rapport aux offres low-cost
de Microcar et Aixam Minauto.

Bellier B8 Italia

Tout d’abord lancée comme série limitée, la B8 Italia a rencontré un tel succès qu’elle
a depuis intégré le catalogue régulier de la marque. Elle fait désormais office
d’entrée de gamme, avec un équipement déjà complet : vitres électriques, prise 12V,
verrouillage centralisé à télécommande, autoradio, caméra et radars de recul sont de série. Esthétiquement, elle se reconnaît à sa carrosserie blanche, décorée de bandes
aux couleurs du drapeau italien et ses jantes alliage de 14 pouces. Les rétroviseurs
rouges ou verts sont assortis aux cadres de compteurs et d’aérateurs à l’intérieur. Depuis
l’an dernier, un seul moteur est proposé : le Lombardini HDI.

Bellier Série C

La Série C endosse le rôle de version élégante. Elle ne dispose pas de la décoration
spécifique de l’Italia, et préfère arborer un large choix de teintes, des antibrouillards,
ainsi qu’un habillage noir des montants. Ici, pas d’écran tactile, mais on note la présence
d’un essuie-glace arrière. Bellier propose par ailleurs de nombreux packs d’options
pour retrouver l’équipement de l’ancienne Série L, qui constituait le haut-de-gamme au lancement. Là aussi depuis janvier, seul le DCI subsiste. Mais une version électrique
est promise pour très bientôt. Notons que cette version peut désormais disposer en option d’une nouvelle calandre, empruntée au Peugeot 2008. Vintage Au départ, la Vintage était une série limitée. Mais elle a comme l’Italia été intégrée au catalogue régulier. De cette dernière, elle reprend peu ou prou l’équipement, tablette tactile et caméra de recul en moins. Mais elle
profite de teintes spécifiques, d’un volant imitation bois et d’un pack chrome.
Sport Line Reprenant l’équipement de la Série C, la Sport Line ajoute un look inspiré des Abarth. Ainsi, elle adopte des boucliers avant et arrière plus agressifs et un capot avec une
écope. Mais elle se contente toujours de roues de 14 pouces. De série, elle offre le double
fond de coffre. Cette version dépouillée de la défunte Série S a été lancée pour limiter les coûts de production. Tous les éléments spécifiques de l’anciennes Série S (volant
sport, sièges baquets spécifiques, système multimédia avec écran tactile et caméra de
recul…) sont désormais en option.

Fiche technique Bellier B8

Dimensions (L x l x h) : 2,903 m x 1,492 m x 1,493 m
Empattement : 1,833 m
Voie av/ar : 1,300 m/1,300 m
Rayon de braquage : 4,00 m
Freins avant : disques de 220 mm
Freins arrière : tambours de 160 mm
Volume du coffre avec/sans tablette : 370 litres/670 l.
Moteur : Lombardini LDW 492
Volume du réservoir : 20 litres
Fiche technique B8