Chatenet passe la surmultipliée… Non content de développer considérablement ses ventes, doublant même JDM en France (voir plus bas), le limousin s’autorise toutes les audaces. Après le lancement de la CH30, quadricycle lourd 15 kW 2 places (voir GSP5), le Mondial est l’occasion de dévoiler plusieurs nouveautés, que nous vous présentons ici en exclusivité. Les Chatenet CH26 électrique et CH32 trôneront sur le stand.

On peut s’étonner de voir la marque déployer aussi vite sa gamme, alors même que la CH26 fait un véritable carton, mais il est vrai que Chatenet est aujourd’hui le seul constructeur français à n’avoir qu’un seul modèle dans sa gamme… Depuis l’an passé, les pronostics allaient bon train sur les développements futurs. Chacun pensait en particulier à une descendante du roadster Speedino, qui était un joli atout pour l’image, à défaut des ventes. Au final, mauvaise pioche ! Chatenet dévoile un concept-car de break, baptisé « CH32 ». Une déclinaison inédite dont la commercialisation est annoncée pour le milieu de l’année prochaine.

La Chatenet CH26 électrique annoncée pour bientôt

L’intégration de la poupe allongée et d’un hayon vertical a été adroitement réalisée avec le concours habituel de Christian Polo. Le plus étonnant est la longueur, qui atteint carrément les 3,20 m, avec les 13 cm de porte-à-faux supplémentaires. Un choix à notre avis un brin excessif : après les 3,15 m de la Ligier Ixo, il nous semble que le gabarit des VSP fini par trop se rapprocher de l’automobile. Alors que puissance et vitesse n’ont rien de commun ! Cela dit, le style devrait plaire, en poursuivant dans la veine de la berline CH26…

Cette dernière est en outre présentée sous la forme d’une variante Chatenet CH26 électrique, « CH26 ZO ». Un proto qui s’inscrit dans la vogue actuelle du quadricycle « zéro émissions ». Pourtant, Chatenet parle bien d’un véritable lancement public pour fin 2011. Ce quadricycle lourd survolté (15 kW) avance un ensemble moteur/batteries innovant (accu lithium-manganèse) Drivemotion, et pas moins de 150 km d’autonomie moyenne ! Affaire(s) à suivre…

1 COMMENTAIRE

  1. La Chatenet CH26ZE n’est pas une voiturette « sans permis ».
    Sa puissance dépassant les 5,5 cv requis et son poids excédant les 350 kg, elle permet à Chatenet de ne plus se cantonner aux quadricycles légers et de s’essayer au quadricycle lourd.
    Il faudra donc posséder au moins le permis B1 pour avoir le droit de la piloter.
    Les permis moto toutes cylindrées feront également l’affaire, bien entendu. Les motards fatigués des intempéries hivernales pourront se mettre à l’abri sans avoir à passer le permis B (permis auto).

    Le tarif devrait avoisiner les 25 000 euros, ce qui est élevé par comparaison avec la majorité des voiturettes mais qui reste modeste par rapport aux prix constatés dans le secteur de l’automobile classique à propulsion électrique.

    Dommage que la CH26ZE n’ait que 2 places. Une « 4 places » aurait été la bienvenue !

Comments are closed.