Nosmoke

La Nosmoke, cette sympathique réinterprétation de la Mini Moke, mais en version électrique va évoluer et se décliner. Proposé par la jeune marque Noun, ce quadricycle lourd ouvert à tous les vents est tout d’abord en passe de recevoir les premières modifications concernant sa finition. En effet, les premiers exemplaires livrés n’ont pas donné satisfaction sur ce point, se montrant moins aboutis que les prototypes. En conséquence, Luc Jaguelin, directeur de Noun, a décidé de faire interrompre la production en Chine le temps que tout rentre dans l’ordre. Celle-ci reprend tout juste.

Comme c’est le cas pour son modèle sans permis plus classique, Noun compte proposer plusieurs variantes de batterie sur sa Nosmoke. Jusqu’ici uniquement proposée avec des accumulateurs au plomb, elle recevra bientôt le renfort d’une version avec une batterie lithium-ion. Les prototypes de cette nouvelle version sont en cours de finalisation. Aux dires de Luc Jaguelin, cette version plus légère affiche une nervosité réjouissante.

Bientôt une Nosmoke au lithium

Toutefois, la plus grosse surprise provient que Noun, jusqu’ici spécialiste de l’électrique (que ce soit sur deux ou quatre roues) compte se diversifier. Ainsi une version thermique de la Nosmoke (mais pourra-t-elle conserver ce nom ?) est dans les tuyaux. Toujours homologuée en quadricycle lourd, elle sera mue par un bicylindre de 500 cm3, bridé à 20 ch législation oblige. En version débridée, ce bloc serait toutefois capable de 40 ch. Deux boîtes de vitesses seront proposées : une boîte manuelle à quatre rapports d’origine Chery ainsi qu’une boîte robotisée, également à quatre rapports, d’origine japonaise. Il est encore trop tôt pour avancer une date de commercialisation précise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici