Nous vous parlions récemment des déboires du constructeur de voiture sans permis JDM.
Le tribunal de commerce de Niort avait annoncé sa liquidation judiciaire en date du 17 septembre 2014 lui laissant un mois de répit…

 

repreneur-jdm

Les quelques rumeurs sur un futur repreneur ne sont avérés fausses, puisque malheureusement aucun ne c’est présenté avant la date finale.

Par conséquent, le licenciement à du être prononcé, laissant 32 salariés sur le carreau.
Dominique Mocquard PDG du groupe, a confirmé que les lettres de licenciement étaient parties en direction des salariés de JDM.

Les licenciements commencent chez JDM

Ce n’est donc pas le mois de poursuite octroyé mi septembre qui aura permis d’améliorer la situation.
Dominique Mocquard regrète l’absence de réception d’une lettre de créance d’impot, qui aurait permis selon lui de rebondir et de relancer la production.

JDM à longtemps fait partie du paysage des constructeurs de voiture sans permis et aura écoulé plus de 40 000 véhicule sur nos petites routes de France mais également pour une petite moitié vers l’exportation.

Philippe Aurillard (  représentant du personnel  ) réagit au micro de France Bleu Poitou et regrette de mauvaises prises de décision, notamment celle de déménager de l’usine D’Angers.

Cette mauvaise nouvelle enfonce encore plus le site des deux sèvres dans la morosité économique.
La fermeture d’Heuliez, puis de Mia Electric, c’est désormais JDM qui ferme le rideau.

Credit photo : Frédéric Euvrard
Source : JDM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici