CASALINI M20
CASALINI M20

Fondé en 1939, Casalini a lancé son premier modèle sans permis, à trois roues, en 1969.
Il est à ce titre le doyen des constructeurs de voiturettes. Depuis la disparition de Grecav et
la réorientation d’Italcar vers les voiturettes de golf, il est aussi le dernier italien sur le marché.
Sa M20, version remaniée de la M14, se veut la plus luxueuse des voitures sans permis.

Casalini M20 – à partir de 13.950 €

La M20, lancée à l’été 2018, est une version remaniée de la M14. Si l’esthétique change
un peu, avec notamment une face avant et un bouclier arrière inspirés par la Toyota
Aygo, les modifications ont avant tout été dictées par la réglementation. Il fallait
absolument que la longueur soit réduite à 3 m et la largeur à 1,50 m. Autre contrainte :
le bicylindre Diesel Mitsubishi présentait une cylindrée trop importante pour la nouvelle
limite, fixée à 500 cm3. Le constructeur italien s’est donc tourné vers Lombardini et
a choisi le DCI, comme Bellier et Chatenet, ici dénommé Kohler 550 SOHC. A noter
que ce projet est le premier qui a été mené conjointement par Stefano Casalini, et son
fils Giovanni. Habituellement, Casalini donne un matricule à ses modèles en fonction de
leur année de sortie (la M14 était sortie en 2014). Il y a une exception pour cette M20,
Casalini espérant que ce modèle perdurera au-delà de 2020.
Malgré le changement, la M20 ne trahit pas l’esprit de la M14. Imposante et dotée
d’un équipement haut-de-gamme, cette auto fait appel selon les principes maison
à une coque en polyester, là où la majorité des concurrentes font le choix de panneaux
de carrosserie en ABS teintés dans la masse, fixés sur un châssis tubulaire. La
ligne plongeante au grand pare-brise s’accommode plutôt bien des phares
de Volkswagen Polo et des feux arrière empruntés à l’ancienne Citroën C1.
Le faisceau électrique, est repris de la M14. Il faut dire que celui-ci avait reçu une
importante mise à jour en 2016, qui a apporté de nouvelles fonctionnalités : rétroviseurs
rabattables électriquement, ordinateur de bord complet, clignotants et lève-vitres à
impulsion… Autant de raffinements que sont loin de proposer toutes les concurrentes, en
attendant de nouveaux gadgets dans les mois à venir, avec une évolution de cette
auto.

Casalini M20 Active

Dès le niveau de base dénommé Active, la Casalini M20 offre un équipement digne
des finitions hautes chez de nombreux concurrents : rétroviseurs à réglage électrique, verrouillage centralisé à télécommande, vitres électriques, radar de recul, autoradio CD MP3… La liste semble déjà interminable et justifie le tarif assez élevé. Esthétiquement, la M14 Scala se reconnaît à ses jantes alliage 15 pouces diamantées à cinq alvéoles.

Casalini M20 Business

La finition Business ajoute quelques équipements supplémentaires, l’alarme, l’écran tactile avec Bluetooh, applications connectées et caméra de recul, l’ouverture du hayon par télécommande ou encore les vitres électriques à impulsion. Autant de raffinements carrément indisponibles sur la plupart des modèles du marché.

Casalini M20 Avantgarde

La Casalini M20 Avantgarde justifie son tarif élevé par un raffinement sans égal : sellerie en cuir véritable, GPS, rétroviseurs rabattables électriquement et radar de parking avant sont de série. Esthétiquement, elle est la seule à recevoir de série les jantes noires.

Fiche technique Casalini M20

Dimensions (L x l x h) : 3,000 m x 1,500 m x 1,469 m
Empattement : 2,080 m
Voie av/ar : 1,343 m/1,343 m
Rayon de braquage : 4,45 m
Freins avant : disques de 210 mm
Freins arrière : disques de 200 mm
Vol;du coffre avec/sans tablette : 315 litres/910 litres
Moteur : Lombardini LDW 492
Volume du réservoir : 19 litres