Entretenir sa voiture sans permis

entretenir sa voiture sans permis

Comment prendre soin d’une voiture sans permis, soumission au contrôle technique, révisions et factures d’entretien, tant de questionnements qui reviennent souvent chez les propriétaires de véhicules sans permis.

Tout d’abord, les voitures sans permis ne sont pas faites pour avoir une aussi bonne longévité que les voitures classiques. Avec un bon entretien, les 100 000 kilomètres peuvent être atteints. Étant des cylindrées réduites et disposant d’équipements moins spécifiques, entretenir sa voiture sans permis est moins complexe et les réglementations sont plus souples. Ces avantages ne veulent pas dire négliger son véhicule sans permis, car sans un bon entretien, votre voiture ne risque pas de faire long feu.

Les contrôles auxquels sont soumis les voitures sans permis

Premier point important, l’entretien d’une voiture sans permis ne comprend pas l’obligation de se soumettre au contrôle technique. Cependant, il est fortement recommandé, d’autant plus sur un modèle issu du marché de l’occasion.

Chaque voiture sans permis est vendue avec un carnet d’entretien, à l’instar d’un véhicule classique. Ce dernier vous indiquera la marche à suivre en matière d’entretien. Les véhicules sans permis sont soumis à des révisions en concession qui doivent se faire tout les 5 000 kilomètres.

Des révisions plus complètes doivent être faites tout les 10 000 kilomètres. Dans la mesure où la barre des 10 000 kilomètres n’est pas atteinte, une révision annuelle s’impose.

condutrice

Entretenir sa voiture sans permis à moindre coût

Les caractéristiques techniques d’une voiture sans permis vont de paire avec un entretien moins compliqué. En effet, il nécessite moins d’outils spécifiques et surtout moins de temps et de main d’œuvre. En général, les prix des forfaits de révisions varient entre 150 et 250 euros.

Cependant, vous n’êtes pas à l’abri d’être obligé de procéder à des changements de pièces. Un bon mécanicien peut sans doute les effectuer seul, évitant donc le coût de la main d’œuvre. Même s’il est possible de faire quelques changements seul (uniquement les mécaniciens d’un bon niveau), il est toujours mieux de se rapprocher d’un spécialiste des pièces détachées pour 2 raisons :

  • Si vous décidez d’entreprendre des réparations seul, la garantie constructeur ne sera plus valable, sous aucun prétexte.
  • Ensuite, il vaut toujours mieux confier son véhicule à un spécialiste pour des raisons évidentes de sécurité.

A noter, les pièces VSP coûtent moins chères que des pièces classiques. Changer des plaquettes de frein et d’autres consommables classiques ne sont pas forcément synonyme de grands surcoûts.