Les années se suivent mais ne se ressemblent peut-être pas du côté de la fameuse marque au lion. D’un point de vue esthétique ou dans la propulsion de ses modèles les plus prisés, l’entreprise française s’inscrit pleinement dans la mue générale connue ces derniers mois par le monde de l’automobile en général. Nombreuses furent les choses à changer au cœur du constructeur de l’est de la France et tout laisse à croire que ce n’est que le début d’un grand chamboulement visant à replacer le consommateur au cœur du projet de marque. Le Groupe PSA, propriétaire de Peugeot, vient également d’arriver en grandes pompes avec sa marque constructeur Citroën dans un domaine que l’on connaît bien : celui des voitures sans-permis.
La Citroën Ami arrive
Les puristes prennent toujours le soin de séparer les deux marques mais le commun des mortels sait pertinemment que les deux entreprises Citroën et Peugeot sont étroitement liées. Avec l’arrivée de la Citroën Ami dans le monde de l’électrique allié à celui de la voiture sans permis, la grande société française prouve également qu’elle compte changer de domaine de prédilection et continuer à s’étendre dans les années à venir.
S’il est encore trop tôt pour parler ou non d’une réussite commerciale, la Citroën Ami a l’avantage de représenter l’idée générale d’un changement chez le constructeur national numéro 1. Pour sa filiale Peugeot, l’idée est la même avec le développement de nouvelles technologies réputées plus propres mais un également un retour à ses premiers amours, avec une présence à venir dans le monde du sport automobile, comme par le passé.

Retour en compétition 

Après avoir littéralement touché à tout, y compris à la mythique course de Pikes Peak avec Sébastien Loeb à sa tête, la firme Peugeot Sport est prête à reprendre du service. Si la dernière compétition officielle de la marque remontait à ses succès en championnat du monde de rallycross et une troisième place au classement constructeurs en 2018, plus aucune voiture estampillée du fameux lion n’avait depuis repris les pistes ou les asphaltes de manière compétitive.

En 2019 et soit un an après le retrait de toute compétition permanente, Peugeot Sport annonçait son grand retour dans le monde de l’endurance, là où elle avait pris l’habitude d’exceller, notamment aux 24 heures du Mans. Le concept était lancé en vue de l’année 2022 avec la nouvelle catégorie de voitures Hypercars et la voiture 9X8 fut elle, dévoilée le 6 juillet 2021, quelques mois avant son intronisation au sein du championnat du monde d’endurance.

Un grand moment pour la marque qui, en plus de se soucier des avancées technologiques et écologiques sans cesse mises en avant lors d’organisations comme celle du jour de la terre, annonçait retrouver ses premiers amours avec la compétition en endurance. Avec des pilotes comme les Français Jean-Eric Vergne et Loïc Duval à sa tête, la 9X8 promet de grandes choses et incontestablement, une nouvelle ère dans le sport automobile et l’histoire de Peugeot elle-même.

Un nouveau logo 

Lâchez le fauve ! Dans le monde de l’automobile, du sport ou ailleurs, les changements d’identité et de logo à des fins marketings sont de plus en plus fréquents et pas pour autant appréciés. Demandez notamment aux supporters de certains clubs de Ligue 1 en France !

Concernant Peugeot, il faut avouer, et tout le monde semble d’accord à ce sujet, que la nouvelle ligne graphique est une grande réussite. Le modernisme a remplacé un logo désormais désuet et laissé place à un lion bien plus agressif, symbolisant à lui seul la mue générale de la marque. Entre le retour sur le devant de la scène sportive ou la concurrence faite aux berlines allemandes, Peugeot entre clairement dans une nouvelle ère. Onze ans après le dernier changement et pour le onzième logo de l’entreprise depuis sa création en 1850, la marque au lion porte peut-être de mieux en mieux son surnom.