AccueilACTUSTiny : la batterie amovible

Tiny : la batterie amovible

-

Tiny s’inscrit parmi les nombreuses entreprises naissantes qui voient dans les quadricycles le moyen de réduire l’empreinte carbone des véhicules. 

« Décarbonation des déplacements », « matériaux biosourcés », « démarche sociétale et responsable »… Dans la présentation de son projet, Tiny coche toutes les cases pour se placer dans la tendance actuelle. Sur son site, la start-up propose même un calculateur d’économies de carburant, comparant sa voiture sans permis… A une vraie voiture, dont l’usage et les performances sont évidemment bien différents ! Au-delà des illusions, finalement assez habituelles, des nouveaux entrants qui espèrent imposer un quadricycle à des acheteurs de vraies voitures, The Tiny Car (qui signifie la voiture minuscule) avance quelques arguments pour se faire une place au soleil. Celle-ci avance des dimensions ultra- compactes, avec une largeur de 1,30 m et une longueur de 1,85 m.

Un gabarit à mi-chemin entre celui d’une Citroën Ami et d’une Estrima Birò, qui lui garantissent de se garer dans un trou de souris. Surtout, cette voiture sans permis dispose de batteries amovibles, qu’il est possible d’emmener pour les charger à domicile. Il est possible de caser derrière les sièges de deux à huit batteries, de 3,5 kg et 750 Wh chacune, pour une autonomie comprise entre 30 km et 120 km. 

Solution viable ? 

Une solution déjà explorée par la Birò (encore elle !) et la Circle, qui se destine à l’auto-partage. C’est ce qui permet à Tiny de viser une clientèle urbaine, sans solution de charge. Un vivier de clients estimé à six millions de personnes selon la start-up ! La Tiny ne manque pas d’originalité dans le style, ni dans le choix des matériaux. En effffet, son châssis est fabriqué en bois, et l’auto ne pèserait que 250 kg. La puissance se limite à 4 kW, alors que le coffre de 70 litres peut accueillir deux valises cabines selon son constructeur.

Deux versions seront proposées : la berline Rock et la Pickup, dont la partie arrière abandonne le hayon pour une minuscule aire de chargement. La start-up basée à Orléans prend d’ores et déjà des commandes, avec un acompte de 990 € pour l’édition de lancement limitée à 100 exemplaires (le prix annoncé est de 9.590 €), ou 100 € pour le modèle de série (8.990 €). La production est promise pour 2024.

Retrouvez tous nos essais dans nos magazines, disponibles sur notre boutique en ligne. 

Must Read