Une jeune équipe suédoise entend révolutionner la citadine électrique. Le projet Uniti, financé par le crowdfunding, a pour objectif de découler sur la production en série d’un quadricycle lourd futuriste.

Depuis la disparition de SAAB, seuls Volvo et Koenigsegg représentent encore l’industrie automobile suédoise. A l’opposé du dernier nommé et ses extravagantes supercars, un nouveau venu entend révolutionner la citadine électrique. Uniti, c’est son nom, a pour ambition de commercialiser un quadricycle lourd ultramoderne, pour répondre aux besoin de déplacements urbains.

Avant tout, l’Uniti se distingue par un look spectaculaire. La voie arrière étroite et les portes papillon ne sont pas les moindres de ses artifices. A l’intérieur, deux passagers prennent place en tandem, alors que le conducteur est situé derrière un volant digne d’un vaisseau de science-fiction, intégrant un écran en son centre. La direction ne dispose pas de liaison mécanique avec les roues, préférant une commande « by wire » avec triple redondance. Autre aspect sur lequel l’Uniti se distingue par sa modernité : celui d’une compatibilité pour la recharge par induction.

L’Uniti financée par le Crowdfunding

La fiche technique est bien évidemment très formatée par le choix de la catégorie d’homologation, en quadricycle lourd. Ainsi, la puissance du moteur électrique de l’Uniti s’en tient aux 15 kW (20 ch) réglementaires et le poids à 400 kg. La vitesse de pointe annoncée de 130 km/h est un rien présomptueuse, la nouvelle norme limitant les ardeurs à 90 km/h. Enfin, la batterie de 11 kWh assure selon l’équipe à l’origine du projet une autonomie de 150 km.

Constituée principalement de matériaux renouvelables et conçue avec l’idée qu’elle pourra un jour profiter d’un mode de conduite autonome, l’Uniti regarde vers le futur et le haut-de-gamme. En conséquence, le prix visé pour la commercialisation est de l’ordre de 20.000 €. Voilà qui semble en contradiction avec l’objectif de proposer un moyen de déplacement abordable. Dans ce sens, le projet Microlino (lire notre numéro 30) semble plus en ligne avec cette ambition. Son développement semble également plus proche d’une commercialisation. Il n’empêche que la campagne de crowdfunding destinée à financer le projet a déjà permis de lever 730.000 $.

Source : Uniti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici